Festival du livre de Guérande - Boadicée Editions

Festival du livre de Guérande – 18 & 19 novembre 2017

Que faire quand la nature nous offre un beau dimanche d’automne, baigné d’une enveloppante lumière douce et orangée, qui nous invite à la promenade et au grand air ? Et comment, dans le même temps, résister à sa passion des livres quand un salon littéraire vous ouvre ses portes tout près de chez soi ? Notre réponse : céder aux deux tentations. Donc marche en forêt le matin et virée en voiture l’après-midi, direction le « Festival du Livre en Bretagne » de Guérande.
Arrivée vers 15 heures, et surprise : pas une place de parking disponible. Après quelques tours de manège bitumé et une prière à nos anges gardiens, nous profitons du départ d’une dame, ni stressée, ni pressée, pour enfin immobiliser notre carrosse.

Un salon littéraire qui attire du monde ?Allons, voyons !

Tant de monde, ne serait-ce-pas en raison d’une manifestation footballistique locale, draineuse d’indéfectibles supporters, ou de la présence d’une bruyante figure médiatique parisienne, en représentation provinciale pour des groupies énamourées. Allons voir de plus près. .. Eh bien, chers amis, rien de tout cela, figurez-vous !
A peine franchi les portes du centre « Athanor », nous sommes aimablement accueillis et parfaitement orientés par un collège de jeunes personnes visiblement heureuses d’être là. Bon début.

Poursuivons … Sur les deux jours du festival, les affiches et dépliants nous promettaient 150 auteurs, 50 maisons d’édition, des invités d’honneur et un thème central « Enfances en Bretagne ». Pour les participants, pas de doute ils sont là. L’esprit et le thème sont aussi parfaitement respectés. Ainsi, honneur est rendu aux éditeurs et auteurs bretons. Et l’enfance est magnifiée par de beaux ouvrages, de ceux qui vous donnent envie de revenir loin en arrière, style refuge-cocon dans la maison familiale, pour s’évader des heures durant dans des mondes imaginaires.

Une occasion de riches rencontres

C’est l’occasion de discuter avec Angéline Chusseau, éditrice vendéenne (non, non la Bretagne n’est pas sectaire !), qui, portée par sa passion pour l’enfance et les rêves qui l’animent, a réussi à composer, en cinq ans, une très belle collection d’une trentaine d’ouvrages, albums et romans, estampillés de la bienheureuse marque « Les minots ».
Un autre dialogue, tout aussi chaleureux, avec la créatrice d’une librairie-café, « La Gède aux livres » (à vous de chercher dans le dictionnaire la définition du mot « gède »), à Batz sur Mer (pour les non-initiés, ne pas prononcer le Z, cela trahirait votre origine « étrangère »).

Et que dire face au talent des illustrateurs, notamment celui, éclatant, de « Genkis » », aussi à l’aise dans la mise en images de l’anticipation que dans celle de l’histoire. Nous ne résistons pas à l’acquisition des « Légendes celtiques de Bretagne », ouvrage collectif, superbement relié et illustré, fruit de la persévérance de l’éditeur Yoran Embanner et du travail de plusieurs auteurs passionnés. Cerise sur le kouign amann, une dédicace personnalisée de Genkis en première page !

Et le public me direz-vous ? Eh bien les manants qui, comme nous, avaient abandonné leur chariotte à l’extérieur, nous offrent, devant nos yeux ravis, le spectacle d’un public débonnaire, flânant dans les allées, à la recherche de gourmandises pour satisfaire leur appétit de culture et faire battre leur cœur de breton. 4000 visiteurs recensés !

Gentes Dames et nobles Damoiseaux, oyez, oyez, le livre n’est pas mort ! Vive le livre ! Et vive la Bretagne !

JJB

Pour Boadicée Éditions

Scroll to top